Réussir la culture des choux et des céleris

Les semis et les plantations s’enchainent au jardin après les fortes chaleurs de ces derniers jours. Cette semaine, nous verrons comment réussir la culture des choux pommés, à feuilles ou à fleurs et des céleris.

L’agenda de la semaine au jardin

Jusqu’au 1er juin, lune ascendante

– Semer en pleine terre : betteraves rouges ou de différentes couleurs, blettes, carottes (variétés traditionnelles, blanche, jaune, violette…), ciboulettes et ciboules, haricots nains ou à rames, navets, panais, persils plats ou frisés, salsifis ou scorsonères et tous les légumes-fruits de la famille des cucurbitacées (courgettes, courges coureuses, concombres et cornichons, melons).

– Semer pour un repiquage ultérieur : choux-raves, choux (variétés à feuilles, à fleurs, pommées), laitues de différentes variétés, poireaux, et les fleurs estivales (capucine, muflier, verveine…).

Semer en godets : basilic et courges.

En direct de la boutique :

Dès le 2 juin, lune descendante

– Planter au potager en pleine terre : choux, céleris-raves ou branches, laitues, poireaux d’été, pommes de terre (les dernières),

Planter sous serre ou tunnel ou en pleine terre : aubergines, concombre ou cornichons, courgettes, piments, poivrons, tomates.

Planter dans les massifs ou rocailles toutes les plantes en godets en conteneurs et ceci en respectant les distances de plantations. Pour les arbustes ou les arbrisseaux, mieux vaut attendre l’automne prochain pour le faire.

Comment réussir la culture des choux et des céleris

Les choux pommés (de Milan, Quintal, rouge…), à feuilles ou à fleurs (chou-fleur, brocoli, Romanesco) achetés en mini-mottes ou cultivés au jardin sont plantés tous les 50 cm entre chaque plant et sur le rang.

Les différentes variétés de choux-raves (vertes, rouges…) le sont tous les 30 cm.

Il faut faire un trou d’un fer de bêche et ameublir le sol comme on le fait pour un pied de tomate.

Du compost mûr ou un engrais organique doit être apporté (12 à 18 kg de compost pour 12 plants légumiers, moins si le sol est riche en humus).

Repiquer les plants jusqu’aux 1ères feuilles.

Apporter généreusement un paillis de déchets verts du moment (plutôt secs pour éviter les limaces) et arroser le matin (toujours pour limiter les limaces).

Ne pas oublier qu’en pépinière, le jardinier sème en ce moment les choux (variétés automne/hiver) à repiquer en pleine terre. Il peut le faire aussi en godets de récupération ou sur planches de semis.

Les céleris-raves et les céleris-branches eux sont plantés à 30/40 cm sur et entre les rangs. Les besoins en engrais sont identiques pour récolter des céleris bien pommés.

Le faux dicton de la semaine :
« Si le jardinier est pommé à la douche, il n’est pas propre comme un chou neuf »

Le podcast jardin de la semaine

Précédent

Mi-mai 2022, des fortes chaleurs qui compliquent la tâche…

Suivant

Zoom sur Capillum, le paillage à base de cheveux recyclés

  1. Evelyne

    bonjour
    concernant les pieds de tomates faut-il laisser 1 tige ? ou plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén