Comment valoriser les déchets de conifères comme les thuyas très présents dans certains jardins. En faible quantité, ces tailles sont valorisées au jardin et nous verrons comment les recycler facilement à travers quelques astuces !

Les conifères comme les sapins, ifs, thuyas, pins, cyprès ou mélèzes sont très présents dans les jardins surtout dans l’aménagement de ceux des années 70/80. En très grande quantité, les tailles de résineux sont exportées en déchetterie. En faible quantité, elles sont valorisées au jardin.

Pour les haies de résineux taillées, mieux vaut tailler très souvent. Le jardinier aura ainsi moins de déchets de taille et ces derniers sont plus facilement valorisés. Ils peuvent être d’ailleurs laissés sur place en le repoussant vers la haie. Ce conseil l’est encore plus pour les haies d’ifs.
Attention : brûler des déchets verts est interdit dans les jardins !

Utiliser des broyats de résineux en paillage

Le broyat de résineux, comme ceux issus des tailles du thuya, peuvent ne pas convenir car la libération de terpènes ou autres substances toxiques bloque provisoirement la croissance des plantes et notamment des légumes.

Pour limiter ce phénomène, le jardinier broie les déchets de taille avec d’autres déchets verts (feuilles mortes, rameaux de feuillus, tontes de gazon, foin, paille…) ou les mélange avec une proportion maximum 20% / 80%.

Ce mélange peut servir de paillis de 3 à 5 cm d’épaisseur aux pieds des haies libres, des petits fruits ou des arbres isolés ou de 1 à 2 cm dans ou entre les rangs des légumes.
Il est possible aussi de les composter pendant 3 mois, puis de l’épandre : les terpènes ou autres toxines seront alors transformés.

C’est le même principe avec les feuilles de noyers contenant une substance toxique : la juglone.

D’ailleurs, un paillis de pins ou de sapins (moins d’1 cm) ne pose aucun problème, même au potager.

En direct de la boutique :

Utiliser des broyats pour construire des sentiers

Avec les tailles des résineux broyées grossièrement, les jardiniers peuvent remplir des chemins ou des sentiers décaissés sur une profondeur de 10 à 25 cm.

Herbicide, ce broyat laissera pousser peu d’herbes et la sensation lors de la marche sera étonnante !

Que faire quand les thuyas dépérissent ? 

La partie supérieure des thuyas meurt et dessèche, seules restent vivantes les branches de la base.
Il est impossible de recéper les thuyas.

Cet état peu esthétique peut être maintenu plusieurs années en supprimant le bois mort. Attention le bois sec est très dur. Une fois mort, l’arbre peut être arraché ou plus simplement coupé à la base.
Des arbustes à feuilles peuvent être plantés entre ou devant.

Une haie de petits fruits convient aussi. Des plantes annuelles peuvent être semées (prairies fleuries) ou des grandes aromatiques repiquées (sauge…).

Le jardinier ne doit pas remplacer sa haie de thuyas par d’autres conifères, mais par des arbres à feuilles, à fleurs ou à fruits (haie libre ou haie taillée).
Avant le tronçonnage à la base, les plus grosses branches peuvent être laissées pendant un an ou plus et servir de support pour des plantes grimpantes.

Le faux dicton :
« Qui rompt le pin partage le bouleau ! »

Le podcast jardin dédié au sujet