La rhubarbe fait partie des plantes perpétuelles du potager car son pied renait chaque printemps. Sa racine est pivotante et charnue.

La rhubarbe adore les terrains frais, profonds et riches en humus et accepte une exposition mi-ombragée à ensoleillée.

Les fleurs blanches apparaissent dès le printemps. Cette hampe florale est très haute : 1,50 m voire plus. Le jardinier la coupe dès son apparition pour ne pas affaiblir le pied.

Comment planter la rhubarbe

Le jardinier plante la rhubarbe achetée en godet (jusqu’en avril) ou sous forme d’éclats suite à la division des pieds (préférablement à l’automne).

Un trou profond est creusé pour bien ameublir le sol (racine pivotante).

De la terre est mélangée à du compost bien décomposé ou à du terreau de plantation.
On peut rajouter de la corne broyée.

Le bourgeon doit être enterré de 3 à 5 cm dans un sol bien ameubli pour faciliter l’enracinement.
Le jardinier couvre le pied d’une épaisse couche de feuilles mortes, de paille ou de foin. 
L’idéal est d’espacer chaque pied de 1,5 m.

A l’automne et tous les ans, supprimer les feuilles jaunies puis couvrir de feuilles mortes.

2 astuces pour réussir la culture de la rhubarbe

Astuce 1 : la rhubarbe peut être plantée au pieds des rangs de framboisiers.
Les uns comme les autres adorent les apports de feuilles mortes à l’automne.

Astuce 2: la première année, ne récolter aucune tige pour favoriser le bon développement des souches, et en cueillir seulement quelques-unes la deuxième année.

Le faux dicton :
« Qui rit dans sa rhubarbe ne dissimule pas cette envie ! »

Le podcast jardin dédié au sujet